• Accueil
  • > Archives pour février 2011

Affichage du DPE: (toutes)les agences ne jouent pas le jeu

24022011

dgccrfatelierconsommation.png Obligatoire depuis le 1er janvier 2011 dans les annonces immobilières, l’étiquette DPE renseignant les éventuels acquéreurs d’un logement sur ses performances énergétiques semble avoir bien du mal à trouver sa place au sein des vitrines de nos amis agents immobiliers.

Interrogé par le site lavieimmo, René Pallincourt, le président de la FNAIM, évoque la mise en place délicate de cette nouvelle obligation. Si l’obligation d’introduire l’étiquette DPE dans les annonces constitue un plus évident pour l’information de l’acquéreur potentiel, sa mise en œuvre semble toutefois loin d’être évidente du côté des agences immobilières. Le président de la FNAIM (Fédération nationale des agents immobiliers) estime qu’actuellement certaines agences « ne respectent pas cette obligation, et sont donc en contravention avec le texte ». Mais est ce seulement la faute des agences ou bien de leurs clients qui se font tirer l’oreille pour sortir quelques centaines d’euros afin de réaliser ce diagnostic de performance énergétique?

Pour René Pallincourt, la substance du décret est pourtant claire, « toutes les agences doivent respecter l’affichage de la performance énergétique du bien ». Si les annonces passées à compter du 1er janvier 2011 se doivent de respecter l’affichage obligatoire du DPE, il n’en va toutefois pas de même pour les annonces diffusées avant cette date.

A ce sujet, René Pallincourt prévient que « tous les mandats qui auront été antidatés sont susceptibles d’être considérés comme une fraude ». Cela veut dire que ça existe!

Déplorant le démarrage pour le moins raté de cette mesure, le président de la Fédération n’accable pas pour autant les agents immobiliers (ce serait étonnant!!!). Selon lui, si l’affichage de l’étiquette DPE peine à s’installer dans les annonces, la faute en revient essentiellement aux vendeurs – C’est ce que je disais plus haut. « Il demeure une grande méconnaissance de cette obligation par le public, qui n’est pas encore réceptif au DPE. Et économiquement, c’est le client qui paie le diagnostic. S’il ne le fait pas, cela met le professionnel dans une situation désagréable », explique-t-il.

Une chose reste cependant acquise : en cas de manquement à la loi, c’est l’agent immobilier qui sera tenu pour juridiquement responsable (encourant jusqu’à 2 ans de prison et 37.500 euros d’amende).

En matière d’affichage du DPE dans les annonces, il est probable que la DGCCRF se montrera encore quelques semaines indulgente. il est probable que la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes, l’autorité qui contrôle l’application du DPE, ne sanctionnera pas dans un premier temps les professionnels. Il n’en ira certainement pas de même pour les notaires qui eux risquent fort de refuser la vente d’un bien immobilier ne présentant pas d’étiquette de performance énergétique.

 

 

 

 




1er constat sur le DPE: Tous les biens sont… pourris!

24022011

dpe.jpg D’après « A vendre A louer », 83% des biens sont classés dans les catégories les plus basses (D à G).

Parmi les annonces qui mentionnent la performance énergétique du bien sur le site :
- 17 % sont classées de A à C
- 36 % sont classées D
- 47 % sont classées de E à G

En proportion, les maisons sont à la fois les plus nombreuses dans la tranche la plus énergivore (F et G) et dans la tranche la mieux notée (de A à C) :
- A à C : 18 % des maisons contre 14 % des appartements.
- F et G : 20 % des maisons contre 17 % des appartements

Ce n’est pas très etonnant nottamment en ce qui concerne la piètre qualité énergétique des maisons qui, de par leur surface, sont traditionnellement plus difficiles à chauffer, encore plus en milieu rural isolé. Ce sont donc naturellement ces biens que l’on retrouve avec les notes les plus « pourries ».

A contrario, il est plus facile pour un propriétaire qui fait construire ou qui achète une maison individuelle d’entreprendre des travaux d’isolement, c’est dans son intérêt. Dans un appartement les problèmes d’isolation et de chauffage dépendent en grande partie du bâtiment et donc de la copropriété.

Le tout maintenant est de savoir si ce sont les normes du DPE qui sont trop « dures » ou si ce sont nos logements qui laissent passer tout notre argent à travers les fenêtres et les murs… 




Changements…

22022011

girouetteane.jpg Voilà plusieurs années maintenant que ce blog est ouvert. Et je crois que la boucle est bouclée: D’abord un blog d’agent immobilier, puis celui d’un mandataire et enfin maintenant un blog 100% pour les particuliers qui désirent vendre ou acheter un bien immobilier. Suis je une girouette? Je ne le pense pas mais le marché depuis 2007 à bien évolué… moi aussi! L’avenir des agences immobilières est derrière elles, les mandataires immobiliers ayant pris la place. Le particulier depuis des decennies est toujours à 50% de part de marché.

Il existe pourtant une 3e voie pour vendre ou acheter son bien immobilier; celle des services de professionnels à particulier.

C’est le site www.duproprio.com au quebec qui en 2000 à lancé ce concept. Celui qui consiste à proposer des services de professionnels aux particuliers moyennant de très faibles honoraires (quelques centaines d’euros). En France, c’est en 2009 qu’est né www.beetwimm.com, représenté aujourd’hui dans près de 20 départements et qui propose les services suivants pour 60€/mois (a partir de):

  • Création d’une annonce immobilière diffusée sur www.beetwimm.com
  • Photos illimitées
  • 6 visites virtuelles (photos à 180°)
  • 1 vidéo référencée en 1ere page de Google
  • Diffusion de l’annonce sur plus de 500 sites Internet
  • Réalisation de tous les diagnostics immobiliers obligatoires (dont le fameux DPE)
  • Durée illimitée du contrat

Quand vous regardez l’étendue de ces services, ne vous dites vous pas: « Mais pourquoi payer 10.000€ auprès d’un agent immobilier pour vendre ma maison? »

Je me suis dit cela, ai cédé mes agences et investi dans BEETWIMM ! A bientôt pour des posts brulants sur l’actualité immobilière…







Le Financier |
NORMES IAS et IFRS |
ACF marchés |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | cbatamo
| banquecio
| PARQUET, WOOD FLOORING