1er constat sur le DPE: Tous les biens sont… pourris!

24 02 2011

dpe.jpg D’après « A vendre A louer », 83% des biens sont classés dans les catégories les plus basses (D à G).

Parmi les annonces qui mentionnent la performance énergétique du bien sur le site :
- 17 % sont classées de A à C
- 36 % sont classées D
- 47 % sont classées de E à G

En proportion, les maisons sont à la fois les plus nombreuses dans la tranche la plus énergivore (F et G) et dans la tranche la mieux notée (de A à C) :
- A à C : 18 % des maisons contre 14 % des appartements.
- F et G : 20 % des maisons contre 17 % des appartements

Ce n’est pas très etonnant nottamment en ce qui concerne la piètre qualité énergétique des maisons qui, de par leur surface, sont traditionnellement plus difficiles à chauffer, encore plus en milieu rural isolé. Ce sont donc naturellement ces biens que l’on retrouve avec les notes les plus « pourries ».

A contrario, il est plus facile pour un propriétaire qui fait construire ou qui achète une maison individuelle d’entreprendre des travaux d’isolement, c’est dans son intérêt. Dans un appartement les problèmes d’isolation et de chauffage dépendent en grande partie du bâtiment et donc de la copropriété.

Le tout maintenant est de savoir si ce sont les normes du DPE qui sont trop « dures » ou si ce sont nos logements qui laissent passer tout notre argent à travers les fenêtres et les murs… 


Actions

Informations



Une réponse à “1er constat sur le DPE: Tous les biens sont… pourris!”

  1. 2 10 2011
    BOIS katy (13:24:04) :

    Le début de la fin … bientôt tous vos biens seront par terre dépressiés. Faisons de la place pour construire une ville nouvelle !!!!!!!!!!!
    Bien heureux celui qui a acheté de l’ancien de caractère et qui a su le rénover.

Laisser un commentaire




Le Financier |
NORMES IAS et IFRS |
ACF marchés |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | cbatamo
| banquecio
| PARQUET, WOOD FLOORING