• Accueil
  • > les news
  • > Logement : 200 euros par mois de dépenses d’énergie

Logement : 200 euros par mois de dépenses d’énergie

29 02 2012

Neuf Français sur dix voient les dépenses énergétiques de leur logement grimper, selon le baromètre de Sofinco. Afin de contenir la hausse, ils ont tendance à devenir éco-citoyens.

En moyenne, les Français déclarent dépenser chaque mois quasiment 200 euros (191,9 euros) pour leurs factures d’énergie. Les ménages aux ressources les plus faibles (moins de 1.000 euros par mois), avec une moyenne de dépenses de 209 euros, déboursent plus que les foyers plus aisés (167 euros). « Cette différence pourrait s’expliquer par un équipement plus vétuste et plus consommateur d’énergie pour les foyers les plus modestes » commente-t-on chez Sofinco, qui a réalisé cette étude auprès d’un échantillon représentatif de 957 personnnes. Par « dépenses énergétiques », il convient d’entendre le montant versé par les particuliers pour les consommations et abonnements liés à leur logement : électricité, gaz, fioul, bois, etc…

De même, les Français vivant dans des maisons individuelles déclarent un budget moyen plus important (220,1 euros) que ceux résidant en appartement (140 euros). Dans tous les cas, pour près de neuf Français sur dix (87%), les dépenses énergétiques ont progressé ces dernières années. Et ce, quel que soit leur profil.

Gestes éco-citoyens

« Prise de conscience écologique ou préservation du portefeuille, les Français sont nombreux à adopter des comportements éco-citoyen… » poursuit ce sondage. Dans la pratique, amenés à redéfinir leurs comportements en matière d’énergie, les Français ont appris à se limiter : 98% d’entre eux ont déjà modifié au moins un geste quotidien, afin de réduire les dépenses énergétiques de leur logement. Par exemple, ils sont 92% à ne faire tourner leurs appareils ménagers que lorsqu’ils sont pleins. Désormais, ils sont aussi 88% à favoriser les ampoules basse consommation ou encore à préférer la douche au bain. Malgré ce comportement éco-citoyen, ils ne font pas jouer la concurrence entre les différents fournisseurs d’énergie.Cependant 73% ont déjà effectué des travaux visant à alléger leur poste de dépenses liées à l’énergie : pose du double vitrage (64%), isolation des combles (46%) ou encore isolation du toit et des murs (45%). Sans doute pour des problèmes de coût et de retour sur investissement, ils ne sont pas prêts à changer leur installation de chauffage.

 

Source:Lesechos.fr


Actions

Informations



Laisser un commentaire




Le Financier |
NORMES IAS et IFRS |
ACF marchés |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | cbatamo
| banquecio
| PARQUET, WOOD FLOORING